Publié le

Le choix des produits

« La Fève est le maillon central d’une chaîne qui crée des liens essentiels entre la terre, la flore, la faune et l’être humain.
Elle est intégrée dans un réseau de paysans, artisans de bouche, citoyens et la commune de Meyrin, favorisant ainsi une organisation de son alimentation indépendante des marchés mondiaux. En tant que tel, elle est reconnue d’utilité publique.»

Son but à long terme est que ses membres prennent en main l’approvisionnement 
de leur nourriture et des produits de première nécessité, suivant les valeurs mises en commun dans la charte du quartier des Vergers.
Nous, les membres de La Fève, voulons atteindre ce but ensemble, portés par la voix de la conviction.

Si les fondateurs de la Fève sont convaincus de rejoindre le mouvement vers la transition de cette manière, ils ne prétendent pas que leurs choix des produits sont pour autant les seuls possibles pour évoluer tous ensemble vers elle.

Contrairement à une politique basée sur des interdits, ils ont fait le pari de l’ouverture, de l’échange, de la communication, et de la confiance.

Tous les membres qui s’engagent avec nous dans le cadre de notre coopérative ont le droit de proposer tous les produits qu’ils jugent utiles pour leur quotidien, selon la démarche de soutien mise en place pour cela.

Nous partons du principe que ce n’est pas parce que nous buvons de temps à autre une bière industrielle que nous empêchons les brasseurs artisanaux de se développer. Ce n’est pas parce qu’un paysan fume du tabac industriel qu’il ne peut pas produire des magnifiques fromages artisanaux. De quel droit demanderions–nous à ces personnes d’aller faire leurs courses ailleurs ? Tant qu’une grande partie de nos membres ont besoin de ces produits industriels, tant que nous n’avons pas trouvé ensemble comment remplacer ces produits qui ne correspondent pas à nos convictions éthiques et politiques, nous refusons de construire des barrières entre ceux qui les achètent encore et ceux qui ne les utilisent plus.

La Fève – SPP dans sa démarche est un exemple pour réunir des mouvements; il n’est pas l’exemple d’un magasin futuriste pour des gens sans contradiction. La Fève préfère donc vivre avec les contradictions de comportement de ses membres, car la confiance est une bien meilleure garantie pour évoluer vers la transition que des critères stricts élaborés en petit comité et appliqués par des mesures d’interdiction.

Ce choix d’ouverture n’est pas un choix pour une politique néo-libérale. Il est basé sur des principes d’une société participative qui tient compte de son évolution vers un but commun en partant de chaque individu, aujourd’hui. Les critères de choix des produits nous servent de guide dans la communication sur le but de la Fève – SPP. L’observatoire annuel du contenu des rayons nous permettra chaque année de mesurer la compatibilité entre les produits vendus et les valeurs que nous défendons.

par Raeto Cadotsch, 
membre fondateur de La Fève – SPP